Voici quelques pistes pour aider les élèves qui n’ont pas d’idée dès qu’ils doivent écrire :

  • des aides matérielles ponctuelles, que l’on peut préparer en amont des séances,
  • des propositions pour varier les manières de produire des idées pour écrire,
  • mais aussi des habitudes de travail pour développer leur autonomie face à un écrit.

Je détaille surtout ici le travail sur l’élaboration de récits narratifs.

Les idées ci-dessous proviennent de mes expériences avec les élèves, mais aussi de l’ouvrage ci-dessous :

ainsi que des ateliers d’écriture canadiens (travaux de Yves Nadon), qui regorgent de bonnes idées pour faire progresser les élèves en écriture :

https://cybersavoir.csdm.qc.ca/atelierdecriture/

https://atelierecritureprimaire.com/

Prévoir des aides en amont

Voici des exemples d’aides que l’on peut prévoir avant la séance d’écriture, et que l’on peut sortir au moment où l’on voit qu’un élève est complètement bloqué :

Des images sur le sujet travaillé

Voici par exemple des images que j’avais prévues pour un petit projet d’écriture sur une “école imaginaire” : ces images ont permis à certains élèves de piocher des idées, et d’en trouver des nouvelles par association d’idées :

“Ah oui, des bonbons !! On pourrait dire que l’école est faite en bonbons, avec aussi des gâteaux… Ah, et chaque partie de l’école serait fabriquée avec des bonbons ou des gâteaux différents…” (et c’est parti ! ;))

Des contraintes supplémentaires

Au lieu de demander uniquement à des élèves de “rajouter des détails dans leur texte” dans une histoire, on peut par exemple leur donner le tableau ci-dessous pour les guider :

On peut aussi apporter des contraintes sous forme de structures de phrases :

Par exemple, voici ci-dessous des exemples de structures de phrases données à des élèves pour qu’ils écrivent leur avis sur une histoire :

Des choix

On peut aussi prévoir à l’avance une liste de choix que l’élève pourra entourer, et utiliser pour son récit.

Par exemple, pour l’écriture d’un conte :

Une autre possibilité :

prévoir une boîte avec des idées à piocher; les élèves savent ainsi qu’ils peuvent aller vers cette boîte en cas de panne d’inspiration.

Et si on peut investir : la “ fabrique à histoire” de Bernard Friot ou celle de la marque Lunii sont des outils très intéressants :

Varier les manières d’élaborer les idées

Parfois, quand les élèves bloquent pour écrire, je leur propose de passer d’abord par d’autres moyens pour imaginer leurs idées, avant de revenir à l’écrit :

Dessiner leurs idées

On leur demande de dessiner tout ce qu’ils veulent qu’il y ait dans leur écrit. On peut même déjà leur faire rajouter des détails, structurer avec eux en racontant à partir de leur dessin, avant de passer à l’écrit.

On peut aussi mélanger des petits schémas et des mots :

Jouer leurs idées

Avec des personnages, comme des playmobils par exemple, ils peuvent faire des essais, élaborer des premières idées.

Avec de la pâte à modeler, on peut petit à petit modeler les personnages, des décors pour les lieux, quelques scènes de l’histoire…

On peut aussi leur faire jouer une scène comme du théâtre, qu’ils inventent au fur et à mesure.

Créer des habitudes en classe pour développer l’imaginaire

Voici des pistes pour développer :

  • la capacité à créer, imaginer des histoires, des idées.
  • l’autonomie des élèves face à une page blanche : le but étant que peu à peu, ils s’approprient une banque d’attitudes possibles quand ils se retrouvent en panne d’idées.

Des jeux à l’oral

Voici des exemples de jeux pour inventer des histoires :

 

Intéressant aussi, et sans matériel, faire des jeux d’association d’idées :

on lance un mot à l’oral, et on doit trouver le plus de mots possible en lien avec ce mot, en faisant un tour de parole :

“La mer… le sable… les rochers… le ciel bleu…les châteaux de sable…”

et cela peut être intéressant d’explorer différents champs lexicaux :

à partir de rocher : pierre, cailloux, grimper, escalader, etc…

à partir de château de sable : prince, chevalier, combattre, roi…

Des jeux d’écriture

Il y a une multitude d’exemples sur internet.

J’aime bien utiliser aussi le livre “Ma petite fabrique à histoire”, où l’on peut inventer une multitude de phrases totalement absurdes :

ou en ligne : https://micetf.fr/FabriqueHistoires/

Une réflexion collective

On réfléchit à voix haute devant eux, en “jetant” ses idées, en verbalisant ses hésitations, réflexions…

Puis on fait la même chose en les accompagnant : j’aime bien réaliser un nuage d’idées avec eux afin qu’ils voient qu’on peut “mettre toutes ses idées en vrac”, avant de les organiser.

L’emprunt d’idées aux camarades, aux écrivains

Souvent, les élèves pensent qu’utiliser des idées de camarades ou d’auteur de littérature, c’est “tricher” : si on leur montre qu’au contraire, il est intéressant de le faire, de savoir piocher des idées dans différentes sources d’inspiration, cela va devenir une habitude.

On peut même, quand ils lisent leurs écrits devant les autres, ou quand on lit un livre de littérature, réaliser une affiche de bonnes idées, de choses que l’on souhaite garder en mémoire.

Vous pouvez trouver des exemples de “procédés d’auteurs” (à construire avec les élèves, en lisant avec eux différents ouvrages) sur ce lien :

https://cybersavoir.csdm.qc.ca/atelierdecriture/textes-qui-visent-a-raconter-narratif/recits-realistes/2-3-3-des-procedes-dauteurs/

Une petite affiche méthodologique “quand je n’ai pas d’idée…”

Prendre régulièrement des temps de réflexion avec eux, pour discuter de ce manque d’idées :

  • Comment font ceux qui ont des idées pour y arriver ?
  • Que peut-on faire quand on se sent bloqués ?

Souvent, en réfléchissant à plusieurs, on arrive peu à peu à élaborer une liste, une banque de pistes intéressantes, à laquelle ils pourront se référer… sans nous 😉

Voilà !

Et vous, quelles sont vos pistes quand un élève vous dit “je n’ai pas d’idée, je ne sais pas quoi écrire !” ? 🙂

Aider les élèves qui n’ont pas d’idée pour écrire

4 avis sur « Aider les élèves qui n’ont pas d’idée pour écrire »

  • 31 octobre 2019 à 13 h 55 min
    Permalien

    Merci pour toutes ces idées et ces partages !

    Répondre
  • 1 novembre 2019 à 3 h 20 min
    Permalien

    Tu me scotches !! Je croyais que tu t’éloignais d internet ! Comment prends tu le temps pour travailler de façon aussi pointue et écrire des articles aussi complets ?
    Merci C est tellement complet qu’il va me falloir du temps pour décortiquer tout ça !

    Répondre
  • 1 novembre 2019 à 11 h 04 min
    Permalien

    Merci beaucoup pour ce partage ! Des outils et des idées qui vont m’aider dans mes séances de production d’écrits.

    Répondre
    • 1 novembre 2019 à 12 h 04 min
      Permalien

      Chouette si ça peut t’apporter des idées Laurence 🙂 moi aussi je pense que je vais aller piquer des idées chez toi 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *