Dans cet article, je pense à ces élèves qui se “jettent” sur leur écrit, sans avoir pris le temps de réfléchir auparavant à leurs idées. Je pense aussi à d’autres élèves qui au contraire restent bloqués, sans savoir quoi écrire.

Aider à planifier, c’est les aider à construire, élaborer, organiser leurs idées avant de commencer à rédiger.

Mais la planification ne se fait pas qu’au début de l’écrit : pendant la rédaction, il faut apprendre à l’élève à faire des allers-retours avec son “plan de construction”, à négocier, réagencer son plan…

Le fait d’aider les élèves à planifier aura plusieurs avantages ;

  • Avoir moins de récits sans cohérence, décousus, qui partent dans des directions au gré des idées du moment
  • Permettre aux élèves d’avoir des idées plus riches, plus approfondies
  • Pendant la phase de rédaction : les aider à être moins en surcharge en évitant de gérer en même temps l’élaboration des idées et les contraintes liées à l’écriture (choix du vocabulaire, syntaxe des phrases, etc)

La première phase bien sûr, avant tous les outils présentés ci-dessous est de réfléchir ou présenter aux élèves :

  • Pour qui on écrit ?
  • Quel est le but de notre écrit ?
  • Quel genre d’écrit est-ce ?

Voici donc différentes idées que j’ai testées, et que j’ai trouvées intéressantes. Chaque outil va être utilisé avant l’entrée dans l’écriture, mais va aussi être gardé à disposition des élèves pour leur permettre de s’y référer, pour être éventuellement remanié au fur et à mesure de la rédaction.

Dessiner

J’ai trouvé cette idée dans l’ouvrage 100 idées pour venir en aide aux élèves dyslexiques.

Je trouve que dessiner pour planifier est très intéressant pour les élèves qui sont bloqués avec l’écrit ou l’oral.

On peut faire dessiner les idées sur une même feuille, puis aider l’élève à verbaliser et rajouter par exemple des flèches, des légendes.

On peut aussi les faire dessiner sur des cartes. On peut ensuite disposer les cartes à côté de leur rédaction, pour les aider à voir où ils en sont dans leur planification.

Les brouillons oraux

Les essais enregistrés

Depuis trois ans, j’essaie de plus en plus de réaliser avec certains élèves des brouillons oraux enregistrés : j’enregistre le premier jet de l’élève à l’oral, puis il s’écoute. Il réfléchit et commente ensuite ce qu’il souhaite changer, améliorer… Puis on fait un deuxième enregistrement… Et ainsi de suite : quand il est satisfait, on passe au stade d’écriture, et il peut s’aider pour cela de l’enregistrement quand il le veut.

J’ai été impressionnée par l’enrichissement des idées au fur et à mesure des enregistrements successifs. Mais ce qui est aussi intéressant, c‘est que l’élève prend aussi cette habitude de re-réfléchir à son écrit, de comprendre que ses premières idées seront améliorées, retravaillées, que ses maladresses ou erreurs de formulation pourront être retravaillées, et ça c’est vraiment super pour les élèves qui ont une vision négative de l’erreur 🙂

Ceci est une blague, je n’utilise pas de dictaphone avec cassettes bien-sûr 🙂

Les brouillons oraux collaboratifs

Le principe :

  • On réalise des brouillons oraux par groupe, en échangeant, commentant, argumentant…On enregistre à la fin le dernier “jet oral”.
  • La séance suivante : on réécoute l’enregistrement, et chaque élève écrit individuellement.

On peut bien sûr ensuite revenir au groupe pour commenter les premiers jets (mais ceci est plus de l’ordre de la réécriture, qui sera le sujet d’un prochain article ;))

Tout est vraiment bien détaillé dans ce super blog :

http://www.ecoledejulie.fr/ecrire-a-partir-d-un-brouillon-collaboratif-oral-au-cycle-3-a119455584

Des écrits sur des cartes déplaçables

Les élèves notent toutes leurs idées (par des mots, des courtes phrases) sur des cartes déplaçables. Puis ils peuvent réorganiser les cartes, les déplacer, en enlever, en re-rajouter…

On peut par exemple utiliser des post-it. J’aime bien aussi utiliser des feuilles cartonnées, suspendues avec des pinces à linge sur un fil : cela permet de déplacer, rajouter éventuellement des idées, mettre une carte avec un point d’interrogation si on est bloqué pour une étape…

Un tableau

Je vous mets ci-dessous des exemples de tableaux que j’ai construits pour aider les élèves à planifier leurs écrits :

 

Une fiche de planification générale :

 

Des tableaux pour planifier une aventure :

 

Des tableaux pour planifier une enquête :

 

Si vous souhaitez creuser ce sujet, un lien intéressant à lire :

http://correspo.ccdmd.qc.ca/index.php/document/cinq-pistes-pour-favoriser-le-developpement-des-competences-a-lecrit/la-planification-dun-texte-pourquoi-comment/

Et vous, comment faites-vous pour aider vos élèves à planifier ? 🙂

Aider les élèves à planifier leurs écrits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *