Voici des idées de matériels, d’activités (du commerce ou à fabriquer) pour aider les élèves à progresser dans les calculs additif et soustractif :

Construire le répertoire, comprendre les propriétés et les procédures

Les cartes de Brissiaud de l’album à calculer

J’aime beaucoup utiliser les cartes de Brissiaud, celles qui sont en recto-verso : cela permet d’aborder les compléments en maternelle, mais aussi au CP, avec les élèves qui en ont besoin.

Les pinces à linge

Je ne sais plus où j’ai trouvé cette idée : mais elle nécessite peu de matériel, et elle est bien efficace !

Ici, par exemple, pour travailler sur les compléments à 5 : on peut cacher la partie droite pour que l’élève trouve combien de pinces à linge sont cachées. Pour faire prendre conscience de la commutativité de l’addition : il suffit de retourner le bâton. On voit, par exemple, que 4+1 = 1+4.

Les réglettes

J’utilise aussi régulièrement les réglettes Cuisenaire.

Par exemple, je leur lance le défi « trouver le plus de façon de faire 7 avec les réglettes » en 5 minutes. À la fin de leur recherche, on compare ce qu’ils ont découvert, et cela permet aussi d’aborder la commutativité de l’addition. Les couleurs des réglettes aident bien aussi à mémoriser certaines décompositions pour les élèves. Par exemple : 2 réglettes jaunes (5+5) font 10.

Pour une explication en détail, vous pouvez aller voir sur le blog Hoptoys :

A la découverte de la méthode Cuisenaire

Les bandes bleues et rouges Montessori

Vous pouvez en télécharger ici, si vous voulez les fabriquer :

Tables à Bandes pour l’Addition de Montessori : Modèle en Carton

Très intéressant à utiliser pour “le passage par 10” :

Par exemple, ci-dessous, pour 8+6, on voit sur ce matériel qu’on peut faire 8+2 pour arriver à 10, puis qu’on ajoute 4.

Construire une « fiche de procédures »

Au fur et à mesure des séances, par exemple quand nous jouons à un jeu de calcul, nous verbalisons avec les élèves les stratégies pour aider à calculer. Nous notons ces stratégies sur une affiche, en illustrant avec des schémas, puis je leur fais un sous-main reprenant toutes les procédures travaillées, pour qu’ils puissent l’utiliser dès qu’ils ont à faire des calculs.

Un exemple de sous-main :

Vous pouvez également trouver des cartes illustrant les procédures de calcul ici.

Automatiser les calculs

Les cartes au sol

J’écris des nombres sur des cartes que je dispose au sol. Par exemple, si on souhaite travailler les compléments à 10, on écrit les nombres de 0 à 10. Ensuite, les élèves jouent par deux : un élève se met sur une des cartes, et l’autre doit se mettre le plus rapidement possible sur l’autre carte pour faire 10.

Des idées de constructions de « machines à calculer » rigolotes

Sur ce site, une liste d’idées de jeux de calcul un peu “déjantés” à construire à partir d’objets de récupération :

https://www.trucsetbricolages.com/bricolages/11-jeux-de-math-trop-cool-a-faire-a-la-maison-ou-a-l-ecole

Des jeux du commerce pour s’entraîner à calculer

On pose les cartes sur la table, dès que l’on voit 5 fruits identiques (5 bananes, 5 pommes, …) celui qui touche le grelot le plus rapidement remporte les cartes : super pour travailler les compléments à 5, mais aussi la rapidité, l’attention.

Plein de jeux différents pour automatiser le calcul mental (addition et soustraction)

Différents jeux pour automatiser les tables d’addition

J’attends vos idées ! 🙂

 

Progresser dans les calculs additif et soustractif
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *