Voici une liste d’idées pour aider les élèves à progresser en langage oral : ces idées peuvent être utiles en maternelle ou avec des élèves plus grands (allophones ou fragiles en langage oral).

J’ai surtout axé cet article sur les structures de phrase, même si certaines activités développent aussi le vocabulaire. Si vous cherchez des idées sur le vocabulaire, vous pouvez aller voir ici (article à venir !)

Apprendre à élaborer des phrases : les mots en couleur

Cette méthode s’adresse surtout aux élèves allophones, ou aux enfants qui parlent peu le français. Ce sont d’ailleurs des enseignants UPE2A qui m’en ont parlé. C’est une méthode pour entraîner l’élève à apprendre peu à peu de nouvelles structures de phrases. Je l’ai juste adaptée à ma sauce, en choisissant les couleurs qui me convenaient et en utilisant des assiettes en carton pour écrire les mots.

À partir de mots que l’enfant connaît, on réalise des cartons avec ces mots en couleur, dans un premier temps : déterminant + nom.

Ici, j’ai choisi la couleur orange pour le déterminant et bleu pour le nom :

On peut ensuite rajouter des adjectifs en jouant avec les assiettes :

           

On peut aussi rajouter des verbes :

      

J’aime bien utiliser cette activité en rituel, à partir de mots que l’élève a déjà appris. On est ici dans de l’entraînement formel et répétitif, mais c’est important pour ces élèves.

Enrichir ses structures de phrase

Les jeux de cartes « Apprendre la grammaire »

Des jeux de cartes, une progression très complète, des propositions de jeux : je trouve cet ouvrage vraiment intéressant et très structuré pour développer les structures de phrases.

J’aime bien m’inspirer de cette démarche avec des images d’un album étudié, que je photocopie en double. Je distribue les cartes (5 ou 6), de manière aléatoire, aux deux élèves. Le but est d’obtenir le plus de cartes en double : pour demander une carte à l’autre, il faut décrire la carte souhaité, le plus précisément possible : « Je voudrais la carte avec le garçon qui est sur le cheval »

Les albums échos

J’ai trouvé l’idée dans cet ouvrage de Philippe Boisseau :

Il propose d’élaborer avec l’enfant des « albums échos » : à partir de photos (par exemple d’une séance de cuisine en classe), on fait décrire à l’élève ce qu’il fait, ou ce qu’il a fait, ou encore ce qu’ont fait d’autres enfants (en fonction des objectifs langagiers que l’on a).

On reformule les phrases de l’enfant en complexifiant “un cran au dessus” et on écrit ces phrases en dessous des photos. On entraîne ensuite régulièrement l’élève à cette description, pour que, peu à peu, ses phrases s’enrichissent, et qu’il s’imprègne des structures que l’on a proposées.

Voici deux extraits d’album écho, que j’ai réalisés. Le premier (à gauche) avec un élève allophone : il ne parlait que par mots isolés, donc mon objectif était qu’il construise des phrases simples. À droite, un autre exemple avec une petite fille de grande section.

   

Progresser en langage oral en racontant

Raconter à partir d’albums, de contes à structure répétitive

J’aime bien construire pour les élèves des petites marottes avec les personnages d’une histoire travaillée, pour qu’ils s’entraînent ensuite à raconter.

Ici, par exemple, des marottes de l’histoire « La moufle », réalisées en dessinant les personnages, en les plastifiant, puis en les collant sur des baguettes en bois (des brochettes 😉

Et pour aller plus loin dans ce travail : si vous ne connaissez pas encore « Narramus » de Cèbe et Goigoux : je vous mets le lien où “maîtresse euh” le décrit très précisément :

http://www.maitresseuh.fr/aider-les-eleves-a-comprendre-en-racontant-raconter-en-comprenant-avec-a135878780

L’avantage, c’est qu’on travaille ici à la fois la compréhension et le langage oral : les élèves travaillent la chronologie, l’implicite, les personnages, et s’imprègnent en même temps des structures langagières, du vocabulaire.

On va donc beaucoup plus loin que le simple travail sur les structures de phrases.

J’aime bien aussi les filmer ou les enregistrer en train de raconter une histoire, pour qu’ils puissent s’écouter, commenter, recommencer et enrichir encore plus leurs phrases : j’utilise les enregistrements comme des “brouillons oraux”.

Raconter avec des jeux

Imagidés ou Story cubes

Le principe est le même dans ces deux jeux : l’élève tire des dés, où sont dessinés des personnages, des actions, des lieux,… Le but est d’inventer rapidement une courte histoire contenant les éléments tirés. En plus de travailler les structures de phrases, on développe bien sûr aussi l’imagination.

Speech

Les enfants développent ici aussi à la fois le langage oral et l’imagination en racontant à partir d’une série de cartes tirées.

Progresser en langage oral : quelques pistes autour des structures de phrases

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *