Voici quelques pistes pour nous aider à mieux comprendre ce qu’est la dyspraxie, et à mieux aider les élèves concernés :

 

Pour en savoir plus sur la dyspraxie

Un petit film intéressant :

 

Deux liens très complets, où l’on peut trouver tout ce qu’il faut (des informations sur la dyspraxie, des exemples d’adaptations par disciplines…)

 

Un livre, court mais efficace, à la fois pour les enseignants que pour les parents :

Mon cerveau ne m’écoute pas, comprendre et aider l’enfant dyspraxique (Sylvie Breton et France Léger)

Un résumé des adaptations

Valoriser ses points forts

Ils sont bien sûr différents suivant chaque enfant, mais souvent, les points d’appui des élèves dyspraxiques sont les suivants :

  • auditif, verbal
  • l’imagination, les images mentales

Ces enfants apprennent mieux en observant et en écoutant.

Eviter la manipulation de petits objets, l’écriture manuelle.

Structurer, baliser l’espace

  • Présentation sobre
  • Textes agrandis
  • Aides qui structurent la présentation (tableau, couleurs)

Adapter le matériel

  • Si besoin, incliner son bureau
  • Utiliser du matériel qui facilite ses gestes : ordinateur si besoin, stylo qui glisse, ciseaux à rappel élastiques, une règle antidérapante, une règle de lecture.

Pour l’écriture

Baliser la feuille, son bureau avec des couleurs

Un générateur de feuilles avec des lignes de couleur

http://www.desmoulins.fr/index.php?pg=scripts!online!feuilles!form_feuille_methode_couleur

Des lignes “terre-herbe-ciel”

http://www.laclassedetibiscuit.fr/prenom-en-cursive-avec-lignage-de-couleur-a118721000

Débuter en écriture cursive sur lignage feu / terre / herbe / ciel

En mathématiques

  • Favoriser la manipulation de matériel organisé, type boîtes “picbille”,des constellations… Tout matériel favorisant le développement du calcul mental
  • Utilisation de la file numérique. Eviter l’usage des doigts.
  • Utiliser des repères en couleur et avec un tableau pour les dizaines et unités, pour poser les opérations.
  • Voir ici les logiciel pour aider

En lecture

  • Agrandir les polices et les interlignes (faire des tests avec l’enfant pour voir ce qui lui convient le mieux)
  • Utiliser les polices : Verdana, Arial, OpenDyslexic
  • Pour l’apprentissage des lettres : penser à la méthode des alphas, qui peut être intéressante pour ces élèves
  • Pour l’apprentissage de la lecture : penser à l’imprégnation syllabique (voir sur lien de ce blog)
  • Pour l’apprentissage de l’orthographe, utiliser la verbalisation (des lettres, des sons, des particularités dans les mots…)
La dyspraxie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *