Pourquoi faire de la production d’écrit dès le début du CP ?

Déjà parce que c’est dans les programmes 😉

Mais aussi parce qu’écrire quelque chose que d’autres pourront lire est tout simplement magique pour ces élèves qui entrent dans le monde de l’écrit !

Et enfin parce que les apprentissages de la lecture et de l’écriture sont complètement imbriqués : les progrès de l’un entraîneront les progrès de l’autre, et vice-versa !

Un article vraiment intéressant sur ce sujet d’André Ouzoulias ici :

http://www.circ-ien-illfurth.ac-strasbourg.fr/wp-content/uploads/2013/06/B4.-Ouzoulias-La-production-de-textes-courts-pour-pr%C3%A9venir-les-difficult%C3%A9s-dans-l%E2%80%99apprentissage-de-la-lecture-etou-y-rem%C3%A9dier-actes-FNAME.pdf

Voici des idées pour écrire dès le début du CP, voire dès la grande section :

Les essais d’encodage

On lance un défi d’écriture de mots aux élèves : essayer d’écrire un mot dont ils ne connaissent pas l’orthographe.

On leur fait ensuite présenter leur essai et décrire leurs procédures.

Puis on montre la “vraie” écriture : c’est important de montrer le référent et de mesurer l’écart à la norme. Les élèves peuvent décrire alors leurs réussites par rapport à cette norme.

Enfin, les élèves écrivent en dessous de leur essai l’écriture correcte du mot.

Ce qui est intéressant, c’est de proposer des mots qui contiennent des morceaux de mots connus :

Il y a une “Lara” dans la classe, tiens on va écrire “lapin” !

Il y a le mot “bateau” affiché en classe, tiens on va essayer d’écrire le mot “gâteau” !

La dictée à l’adulte

En CP, ça peut être intéressant d’utiliser la dictée à l’adulte si notre objectif est ciblé sur l’invention et la planification d’un écrit long : on décharge alors l’élève de la tâche d’écriture manuscrite, pour cibler son attention sur l’élaboration de l’histoire.

Transformer une comptine connue

On part d’une comptine qu’ils connaissent par coeur, et on leur propose de changer certains mots : fous-rires assurés !

Voici des outils d’aide que j’ai construits pour transformer la comptine “Une souris verte” :

Pour les actions, au lieu du verbe “courir” dans la comptine, les élèves choisissaient une autre action et essayaient de l’encoder.

Suivant les élèves, on peut rajouter ou non les mots écrits en lettres capitales ou en cursive.

On obtient des phrases comme : « Un lapin bleu qui volait dans le magasin » !

Des albums à structures répétitives

Des albums testés ces dernières années, avec les outils d’aide construits pour aider les élèves à écrire à leur tour un album avec la même structure :

“Tu lis où ?” de Géraldine Collet et Magalis le Hoche

Un exemple d’outil d’aide (à adapter avec les prénoms de vos élèves) :

https://drive.google.com/file/d/1T3EgVT7TxhX6FgaBXcD0lRp2s0ETxUsn/view?usp=sharing

 

“Les crêpes” de Sophie Ledesma

Les outils d’aide ici :

https://drive.google.com/file/d/1eW6zm1EXsQ2aKzU6WjPKn8OAJfXkYn70/view?usp=sharing

 

“Le dauphin veut se laver”, de Gaëtan Seguin

Les outils d’aide ici :

https://drive.google.com/file/d/1yXARYeuieDNU7qGj_Ggaeb8sQCSkQ-jI/view?usp=sharing

 

Des dictionnaires adaptés au CP pour aider à l’écriture

http://le-stylo-de-vero.eklablog.com/dictionnaire-images-et-mots-pour-le-cp-a118773512

https://ipotame.blogspot.com/2013/07/livret-des-mots-cp-ou-pre-dictionnaire.html

Il y a aussi le dictionnaire orthographique “Eureka”, qui part de la prononciation du mot. Par exemple les mots “canard”, “quatre” ou “kiwi” sont classés ensemble car ils commencent par le son [k].

J’ai aussi une super collègue de CP qui fait construire à ses élèves un dictionnaire progressif, qu’elle leur fait compléter au fur et à mesure de leurs productions d’écrits.

Vous pouvez trouver son modèle (inspiré d’une formation) ici :

https://drive.google.com/file/d/1MdzZgvx8iN6NYzfRHe4Co-cSi28IE6jo/view?usp=sharing

Écrire dès le début du CP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *